Les colonies de vacances : ce produit de marché où la mixité sociale n’existe pas

LE PLUS. Le modèle pédagogique actuel des colos hérité des années 50 doit être repensé. L’enjeu n’est pas (plus) de déplacer des enfants de la ville et de les séparer de leurs parents/de leur milieu, mais de permettre la rencontre, estime Jean-Michel Bocquet, doctorant en sciences de l’éducation et co-fondateur des éditions Le Social en fabrique.

Source : Les colonies de vacances : ce produit de marché où la mixité sociale n’existe pas

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *