Une « entrepreneuse française très en colère » dénonce les pratiques d’Airbnb

Dans une tribune publiée par Challenges, Magali Boisseau Becerril, fondatrice de BedyCasa, adresse une lettre ouverte au président de la République et à la maire de Paris. Sous le titre « A Madame Hidalgo, maire de Paris, et Monsieur le président de la République, de la part d’une entrepreneuse française très en colère ! » elle dénonce l’hypocrisie autour des pratiques de son concurrent Airbnb.
Suite de l’article …

Partagez :

MrMondialisation.org : Pour s’affranchir de Deliveroo, ces coursiers lancent leur propre plateforme de livraison

Nantes : des « bikers » travaillant initialement pour la start-up Deliveroo lancent leur propre plateforme de livraison à vélo. Une alternative à l’ubérisation qui vise à conserver les bienfaits de la livraison de proximité en bicyclette tout en s’affranchissant du règne des grandes structures. Interview & Découverte.

Lire la suite …

Partagez :

On a testé pour vous Trip.com

Le 24 janvier, le cofondateur et PDG de Trip.com, Travis Katz, faisait le déplacement à Paris pour annoncer le lancement de son appli en France. Tour Hebdo l’a testée. Et le verdict est…

 

L’ACCUEIL

Un bon point : Trip.com s’affiche d’emblée en français. L’appli sélectionne aussi immédiatement la ville dans laquelle on se trouve, grâce à la géolocalisation. Une fonction pratique si on cherche un lieu ou une adresse autour de soi mais irritante quand on veut préparer un séjour dans une ville dans laquelle on ne se trouve pas encore… Il faut alors sélectionner à chaque fois la ville souhaitée.

Lire la suite …

Partagez :

Hobbizer, la start-up qui veut « bousculer les agences de voyages »

Hobbizer propose aujourd’hui 120 activités à Paris. Une offre qui devrait s’étoffer à l’avenir. ©DR

La start-up propose aux clients de réaliser eux-mêmes leur planning d’activités sur mesure à Paris.

« La start-up française qui bouscule les agences de voyages« … C’est avec un communiqué au titre provocateur que le site Hobbizer a officialisé son lancement. La société créée par trois jeunes associés, auxquels s’ajoutent deux personnes chargées de l’opérationnel, entend proposer une nouvelle façon d’organiser un voyage sur mesure à Paris.

 

 

Partagez :

Trois quart des Français connaissent au moins une marque de l’économie collaborative

Selon l’Observatoire de l’économie collaborative, trois quart des Français connaissent au moins une marque d’une plateforme. Les plus connues sont celles liées à la mobilité/transport (70%) et à l’habitat (47%).

A télécharger
2016 12 29 CP Economie collaborative.pdf (242.29 Kb)

Parmi les différentes marques connues de l’économie collaborative, trois sites appartenant aux catégories Mobilité et Habitat se détachent : plus de 6 personnes sur 10 connaissent le site de transport Blablacar et, près de la moitié, Uber et Airbnb. Plus de 30% des internautes sont inscrits sur au moins une plateforme d’économie collaborative. La catégorie qui compte le plus d’inscrits est la catégorie Mobilité/Transport (27%). Elle est suivie par les sites d’Habitat avec 14% d’inscrits.

Selon l’Observatoire, « ce modèle s’appuie sur les attentes nouvelles d’une communauté active d’internautes ou en recherche de nouvelles formes de consommation ». Il confère au consommateur un nouveau statut à double facette  « d’offreur –demandeur ». Cela même si l’étude démontre qu’aujourd’hui, la majorité des utilisateurs profitent des offres des sites collaboratifs et que pour l’heure seuls 5% en proposent régulièrement ».

Pour plus de la moitié des utilisateurs, « les plateformes d’économie collaborative permettent de réaliser des économies. A la différence d’autres sites, ce concept revêt également une dimension sociale et une force entrepreneuriale ». L’utilisation des sites collaboratifs est synonyme de démarche responsable (27%) ou encore de curiosité quant à de nouveaux modes de consommation (26%). Les caractères pratique, innovant, et communautaire sont conjointement évoqués.

Article du Quotidien du Tourisme (http://www.quotidiendutourisme.com/distribution/trois-quart-des-francais-connaissent-au-moins-une-marque-de-leconomie-collaborative/138446)

 

Partagez :

Les Gîtes de France tirent la sonnette d’alarme

gite-de-france

Selon la Fédération des Gîtes de France, l’activité de l’ensemble des membres représente 31 745 emplois directs, indirects et induits.
© Fédération des Gîtes de France

La Fédération des Gîtes de France prévoit la disparition de la majorité des hébergements de tourisme rural chez l’habitant si le projet de loi de financement de la sécurité sociale est adopté en l’état par le Sénat.

Lire la suite ….

Partagez :

Mais où vont les touristes ?

cvhx9ujxgaadstl1-768x384

Lever de rideau sur la première journée des #ET12

Vous l’attendiez avec impatience, cette année les #ET n’ont pas fait durer le suspense et c’est à 9h30 précise que Guy Raffour nous a livré son baromètre 2016. Alors, qu’en est-il des touristes ? Comment préparent-ils leur séjour ? Utilisent-ils leur Smartphone en vacances ? Autant de questions auxquelles Guy Raffour a répondu. Parmi les données marquantes on peut retenir :

  • 60% des Français sont partis en 2015, la part des séjours marchands (en court séjour 37% et en long séjour 36%) est beaucoup plus important que du séjour non marchands (29%) et en ce qui concerne la destination 79 % des Français partent en France métropolitaine alors que 35% partent à l’étranger et aux DOM-TOM.
  • il y a 12 principaux critères pour le choix de la destination du principal séjour de vacances marchand en France en 2016, dont les 3 principaux : la commodité, la culture/découverte et les activités.
  • le taux des internautes français de 15 ans et plus, en France en 2015 est de 85%, dont la majorité ont entre 35 et 49 ans (13 millions de personne)
  • depuis 2006 le taux de e-touristes est passé de 40% à 77% et parmi eux, 29% ont un véritable sentiment d’expertise grâce aux informations accessibles en ligne. Mais l’évolution la plus importante concerne le taux de m-touristes qui entre 2009 et 2015 est passé de 4% à 39% soit une augmentation de 11,4 millions de personnes m-tourisme.

Autant de données qui nous révèlent les enjeux de la préparation en ligne pour les territoires, Guy Raffour nous en précise 3 : une destination qui vit toute l’année, une meilleure répartition des flux et une mise en valeur de toutes les richesses. La conclusion de cette intervention se fait sur ces trois derniers mots : « l’accueil, l’écoute et la rassurance » l’empathie et l’envie de recevoir.

On ne pouvait pas terminer cet article sans évoquer l’art de Guy Raffour pour nous faire rêver avec son baromètre qui est agrémenté de ses plus belles photos de vacances entre l’Italie, Aix-en-Provence, les canards … Nous avons découvert un véritable talent de Reporter de Territoire !

Pour les détails en image …

Partagez :

H2H partenaire de l’ESSAIM, un tiers lieu de Poitiers !

KURIOZ, EKITOUR, ALTER’BATIV, CEZAM Poitou-Charentes et H2H viennent de formaliser leur collaboration, engagée depuis plusieurs années, en créant l’association l’ESSAIM. L’ESSAIM s’inscrit dans l’Economie Sociale et Solidaire et en partage les valeurs, en particulier, la coopération, la créativité, la convivialité et la bienveillance.

L’ESSAIM a pour objet : Continuer la lecture de « H2H partenaire de l’ESSAIM, un tiers lieu de Poitiers ! »

Partagez :

Qui sont ces voyageurs adeptes du collaboratif ?

000054650_5

Age, catégorie socioprofessionnelle, pouvoir d’influence : l’institut TCI Research dresse le portrait-robot du voyageur qui achète des hébergements et des transports alternatifs.  

Environ 1 touriste sur 3 utilise au moins un service collaboratif durant son séjour : 21% consomment un hébergement collaboratif, 13% un transport, 1% d’autres services. « Ce n’est plus une niche, mais un phénomène totalement installé », a souligné Olivier Henry-Biabaud, directeur général de TCI Research, lors de l’IFTM.

Lire la suite … 

Partagez :