Alternatives économiques : voyager autrement

Le cahier spécial d’Alternatives Économiques, publié en novembre 2020 à l’occasion du Mois de l’économie sociale et solidaire propose 24 initiatives pour une autre sortie de crise parmi lesquelles notre plateforme coopérative de voyage. Durant la crise actuelle, l’économie sociale et solidaire s’est montrée inventive et ces initiatives seront discutées lors des Journées de l’économie autrement à Dijon les 27 et 28 novembre 2020.

Partagez :

Espaces Tourisme : pour un tourisme porteur d’humanité

Ce numéro hors série de la revue ESPACES, Pour un tourisme poteur d’humanité, qui met en perspective des articles précédemment publiés dans la revue, a été réalisé à l’initiative de la coopérative Les Oiseaux de passage. Il est une invitation à penser au-delà du tourisme, c’est-à-dire à partir de formes de voyage et d’hospitalité situées en dehors de standards actuels du secteur, qu’il s’agisse des logiques tarifaires, des modes d’intermédiation, des cibles de clientèles visées…

Continuer la lecture de « Espaces Tourisme : pour un tourisme porteur d’humanité »
Partagez :

Voyageons autrement : Pistes et propositions pour un tourisme durable et solidaire en Europe.

Suite à l’interpellation d’institutions et députés européens, nous en faisons un compte rendu dans la revue en ligne de tourisme durable Voyageons-Autrement.com

Lundi 12 octobre a eu lieu la conférence European Tourism Convention organisée par la Commission Européenne.  Ensemble, l’agence d’écotourisme  Sardaigne en liberté et la plateforme coopérative Les oiseaux de voyage, nous avons rédigé des « Pistes et propositions pour un tourisme durable et solidaire en Europe » transmises à la Commission européenne, à la députée européenne Karima Delli, Chair of the TRAN Committee (commission tourisme et transport) invitée à conclure cette journée et à l’Organisation internationale du tourisme social ISTO dont nous sommes membres.

Lire la suite.

Partagez :

Radio Télévision Suisse : quel avenir pour le tourisme?

La Radio Télévision Suisse RTS publie un entretien avec l’anthropologue Saskia Cousin Quel avenir pour le tourisme et un article en ligne L’été 2020, ou le tourisme de masse à l’épreuve de la crise sanitaire.

Extrait : Des initiatives existent cependant pour changer le tourisme, qui ne dépendent ni de l’industrie ni du monde associatif, les coopératives, très peu soutenues par les pouvoirs publics. En Italie, la plateforme Fairbnb propose par exemple une alternative à Airbnb. En France, des guides alternatifs proposés par Les oiseaux de passage encouragent « un slow tourisme responsable et solidaire ».

Partagez :

usbek & rica : Le Covid-19 serait-il le remède des métropoles contre Airbnb ?

Usbek & Rica

Le 18 août, sur usbek & rica, un article consacré au #tourisme et au #numérique Le Covid-19 serait-il le remède des métropoles contre Airbnb ? : Le tourisme tel que nous l’avons connu ne reviendra plus. En pleine pandémie, le touriste urbain et international d’hier privilégie les vacances locales. Une opportunité, pensent les métropoles européennes qui veulent s’affirmer face au géant du tourisme « d’avant », AirBnb. On en a parlé avec l’anthropologue Saskia Cousin et le géographe Victor Piganiol. Lire la suite.

Extrait : En attendant, « la coopérative Les oiseaux de passage fait à cet égard ce travail formidable », glisse Saskia Cousin. « Les pouvoirs publics et les banques ne jurent que par les startups. Ces coopératives peinent à trouver des soutiens financiers, institutionnels et politiques », alors qu’elles jouent pourtant un rôle potentiellement « déterminant dans la réappropriation de l’intermédiation, qui est le cœur du métier de l’accueil, et tout simplement dans l’avenir du tourisme ».

Partagez :

Le Monde Diplomatique : À la recherche du voyage « écoresponsable »

Geneviève Clastres, dans son article À la recherche du voyage « écoresponsable » dans le dossier spécial Tourisme, année zéro de la revue Le Monde diplomatique de juillet 2020 (N° 796, page 14) parlent de ces acteurs qui « n’ont pas attendu la crise pour réfléchir à une approche des loisirs plus responsable vis-à-vis des hommes et de la planète.« 

Extrait : Collectivités, hébergeurs, restaurateurs, voyagistes : de nombreux acteurs de la filière n’ont pas attendu la crise pour réfléchir à une approche des loisirs plus responsable vis-à-vis des hommes et de la planète. Mais ces initiatives peuvent-elles résoudre seules les contradictions du tourisme, qui endommage les sites qu’il promeut ? (…) La plate-forme communautaire Fairbnb favorise les propriétaires d’une seule résidence et reverse la moitié des frais de gestion à des « projets solidaires » locaux au choix du voyageur, quand Airbnb rapatrie l’essentiel de ses bénéfices sur ses terres et licencie une grande partie de son personnel à la première secousse sanitaire. Sans être exhaustif (4), on pourrait encore citer Les oiseaux de passage, un regroupement de partenaires issus du tourisme, de la culture et de l’économie sociale qui privilégie la rencontre entre habitants, agriculteurs, artisans, artistes locaux et voyageurs.

Lire l’article

Partagez :

France Culture : Entendez vous l’écho

Jeudi 25 juin à 14h sur France Culture Prosper Wanner, salarié doctorant de la coopérative, était invité dans la série Oh les beaux jours de l’émission Entendez vous l’écho. Vous pouvez ré écouter l’épisode 4 Le tourisme de demain.

Résumé de l’épisode 4 : C’est le dernier épisode de cette série consacrée à l’économie du voyage. Cette semaine, nous avons assisté à l’invention du tourisme aux côtés des aristocrates anglais. Nous avons parlé de la concurrence des plages européennes, accrue par la crise sanitaire, et des turbulences de l’industrie touristique. Intéressons-nous désormais à un autre type de tourisme, plus local, plus respectueux de l’environnement et des habitants : un voyage placé sous le signe de l’échange et de la rencontre. Écoutez l’épisode

Partagez :

Solcialter: Comment le Covid-19 va bouleverser nos imaginaires du voyage

Le N°40 de la revue Socialter est consacré au « Tourisme Année Zéro » avec un entretien fleuve « Comment le Covid-19 va bouleverser nos imaginaires du voyage » avec anthropologue Saskia Cousin qui revient sur les plateformes coopératives Les oiseaux de passage, Hôtel du Nord et FairBnB.

Extrait introduction de la revue : Avions cloués au sol, frontières fermées, départements « balnéarisés » restés exsangues, baisse du pouvoir d’achat, risques sanitaires… Le tourisme connaît sa plus grave crise depuis la Seconde Guerre mondiale. Faut-il rédiger son acte de décès ? Avec ce nouveau numéro, Socialter refonde notre rapport au tourisme afin de dessiner les contours de « l’après ». La revue est vendue en ligne ici.

Partagez :

MDPI : Managing Tourist Destinations According to the Principles of the Social Economy: The Case of the Les Oiseaux de Passage Cooperative Platform

Télécharger notre article co écrit avec l’université de Huelva

En coopération avec les économistes Blanca Miedes-Ugarte et David Flores-Ruiz de l’université de Huelva en Espagne, Prosper Wanner, salarié doctorant, a publié un article dans la revue MDPI Managing Tourist Destinations According to the Principles of the Social Economy: The Case of the Les Oiseaux de Passage Cooperative Platform. L’article est accessible en open source et en anglais. Télécharger l’article.

Mots-clés : gouvernance des destinations touristiques; économie sociale; développement durable; plateformes collaborative; territoires d’accueil.

Résumé : Deux facteurs clés à prendre en compte dans la gestion des destinations touristiques sont le modèle de gouvernance adopté et le type de technologie utilisée. De mauvaises décisions à cet égard peuvent avoir de graves conséquences pour sa durabilité au regard des Objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 (ODD). L’étude de cas se propose d’analyser les résultats d’une application des principes coopératifs, traduit notamment en choix technologiques, sur la gouvernance territoriale d’une offre de services de voyage et d’accueil. Elle met l’accent sur la mise en œuvre d’un projet de recherche et développement visant à créer une plateforme coopérative en ligne gérant 40 destinations. L’application pratique de ces principes est considérée comme nécessitant un changement de perspective non seulement en termes de conception du territoire, passant d’un espace de valorisation purement capitalistique à un patrimoine commun co-construit, mais aussi dans l’approche de l’utilisation de la technologie qui privilégie l’intelligence collective entre pairs plutôt qu’une intelligence artificielle aveugle. Les caractéristiques les plus notables de ce modèle identifiées à travers ses premiers résultats sont lre renforcement de la proximité et de l’inclusion des utilisateurs et une durabilité accrue. En ce qui concerne la plateforme technologique, l’analyse indique qu’elle est évolutive et reproductible, comme le démontre la croissance de 7 à 40 destinations en une seule année.

Les oiseaux, jeune entreprise innovante

Notre coopérative a obtenu le statut de jeune entreprise innovante 🙂. Nous sommes la seconde société coopérative d’intérêt collectif à l’obtenir. Nous avons inscrit dans nos statuts un collège R&D, nous salarions un doctorant et nous participons à plusieurs programmes de recherche sur les communs, les droits culturels, l’économie de l’altérité, le tourisme social et les plateformes coopératives. Nous souhaitons partager dans les mois qui viennent les résultats de nos travaux de recherche et contribuer au débat public de l’après covid-19 sur comment aller au delà du tourisme et du numérique.

Rendez vous sur France Culture

Rendez vous jeudi à 14h sur France Culture pour discuter sur pourquoi et comment aller au delà du tourisme. Prosper Wanner, salarié doctorant, interviendra dans la série Oh les beaux jours de l’émission Entendez vous l’écho. Vous pouvez déjà ré écouter l’épisode 1 Des vacances dans l’hexagone avec l’anthropologue Saskia Cousin du laboratoire CESSMA avec qui nous coopérons activement.

Résumé de l’épisode 1 : La crise du coronavirus est-elle l’occasion de refonder la politique sociale du tourisme, en perte de vitesse face à la marchandisation du secteur ? Ou mettra-t-elle définitivement fin à ce qui n’est déjà plus une priorité dans les investissements touristiques français ? Écoutez l’épisode

Partagez :

Le 7.info : Slow tourisme ou le temps retrouvé

L’agence presse multimédia Le 7.info dans on édition du 16 juin 2020 pense aux Oiseaux : Slow tourisme ou le temps retrouvé.

Extrait : A l’instar des Oiseaux de passage, qui se charge d’accompagner ses contributeurs « pour les inviter à mettre de la poésie, du sensible, à exprimer ce qu’ils ont en eux » et faire du voyage « une fabrique de liens », explique Clément Simonneau, l’un des co-fondateurs de la Société coopérative d’intérêt collectif. Au mot tourisme, lui préfère celui d’hospitalité, à partager entre passeurs (producteurs, artisans, hébergeurs, etc.) et passagers.

Partagez :

Espaces Tourisme : Le tourisme social, une utopie à réinventer

La revue Espaces Tourisme de janvier 2020 sur « Utopie et Tourisme » propose une interview de Gilles Caire, maître de conférences HDR en sciences économiques et Prosper Wanner, doctorant salarié de la SCIC Les Oiseaux de passage, gérant de la coopérative d’habitants Hôtel du Nord sur « Le tourisme social, une utopie à réinventer« .

Présentation. L’histoire du tourisme social est celle d’une utopie visant à faire des vacances un temps de progrès social et d’émancipation des citoyens, de tous les citoyens, quelle que soit leur origine sociale. Si le tourisme social reste porteur d’un espoir d’amélioration pour la société, on peut regretter toutefois qu’il n’ait pas su inventer son propre modèle, se contentant souvent de copier l’offre marchande. Pour réussir pleinement son projet, il pourrait s’emparer de la question des droits culturels et se lancer dans un réel processus d’innovation.

Partagez :

Espaces Tourisme : Les Oiseaux de passage fédèrent les initiatives touristiques locales porteuses d’utopie.

Le dossier de la revue Espaces Tourisme de janvier 2020 porte sur « Utopie et Tourisme« . Une utopie touristique, qui ne peut plus s’inventer sans les communautés d’accueil, ne peut non plus s’affranchir des effets négatifs du tourisme. Portés par une conviction philosophique, une ambition sociale ou un projet alternatif, certains lieux touristiques (hébergements ou territoires), souvent situés à l’écart des grands flux, poursuivent aujourd’hui leur propre utopie.

L’occasion pour plusieurs Oiseaux de passage de partager leurs utopies dont Clément Simonneau, co gérant de la SCIC « Les Oiseaux de passage fédèrent les initiatives touristiques locales porteuses d’utopie« . De nombreuses initiatives de développement touristique portent en elles une utopie, qu’il s’agisse de l’accès aux vacances pour tous, de la mixité sociale, de l’écologie, du maintien des savoir-faire locaux, du soutien à l’agriculture traditionnelle, du développement culturel… La coopérative Les Oiseaux de passage a pour ambition de fédérer ces initiatives au sein de “communautés locales d’hospitalité”. Elle contribue à rassembler localement producteurs d’hospitalité et producteurs de récits autour d’un objet commun. Et permet la mise en marché de ces offres via une plate-forme communautaire. Lire la suite.

Partagez :