droit au voyage

Le droit au voyage pour frotter et limer notre cervelle contre celle d’autrui

Le droit au voyage, « de se mettre en chemin », n’existe pas en tant que tel. La déclaration des droits humains reconnaît le « droit à la libre circulation des personnes » et le « droit aux congés payés ». Montaigne disait qu’il fallait voyager « pour frotter et limer notre cervelle contre celle d’autrui » pour avoir davantage… Lire la suite »Le droit au voyage pour frotter et limer notre cervelle contre celle d’autrui